han


han

han [ 'ɑ̃; hɑ̃ ] interj.
• 1307; onomat.
Onomatopée (cri sourd d'une personne qui fait un violent effort, soupir). « Le “han” naturel du bûcheron » (Alain). Subst. Faire, pousser un han. ⊗ HOM. An, en.

Han
(dynastie des) la deuxième et la plus longue dynastie de la Chine impériale (206 av. J.-C. - 220 apr. J.-C.). On distingue les Han antérieurs ou occidentaux (206 av. J.-C. - 8 apr. J.-C.) et les Han postérieurs ou orientaux (23 - 220 apr. J.-C.).

⇒HAN, onomat. et subst. masc.
I. — Onomat. [Reproduit le cri sourd accompagnant une expiration profonde et brusquement interrompue d'une pers. accomplissant un effort violent] Olivier lance la grenade. — Han! — Couche-toi! Deux mitrailleuses déchirent les hommes et la terre à coups de griffes (GIONO, Gd troupeau, 1931, p. 246). V. anhéler ex. 1.
Rem. Han est traditionnellement considéré comme le cri poussé par les bûcherons au moment d'abattre la cognée.
[Pour évoquer un procès où qqn accomplit un effort violent et bref] C'est moi qui tiens le levier du gros marteau-pilon. Han! Quand je tape, la terre tremble! (CLAUDEL, Ours et lune, 1919, 3, p. 618).
II. — Subst. masc. Cri accompagnant un effort violent et bref. Pousser un, des han(s). C'était l'enragement, le han! éperdu du fendeur de bois, qui abat sa cognée depuis des heures sur le même nœud (ZOLA, Joie de vivre, 1884, p. 1090). C'est un acteur déplorable (...) qui soulève avec des han! de porteur d'eau, Le vers qu'il faut laisser s'envoler! (ROSTAND, Cyrano, 1898, I, 4, p. 37) :
Et comme la résistance des arbres augmentait, que les hommes qui les amenaient à leur point extrême de pression s'essoufflaient de fatigue, d'autres soupirs, venus de seins vivants ceux-là, se mêlaient et répondaient aux halètements des charpentes, comme le han rauque et brusque arraché du cœur du bûcheron à la plainte du tronc qu'il attaque.
PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p. 94.
Prononc. et Orth. : [] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. XIIIe s. interj., onomat. représentant un soupir, un gémissement (Poire, 1817 ds T.-L.); 2. 1306 interj. affirmative (G. GUIART, Royaux lignages, éd. de Wailly et Delisle, 13964); 3. 1552 interj., onomat. représentant le cri d'une personne qui fournit un effort (RABELAIS, Quart livre, chap. 20, éd. R. Marichal, p. 110); 1834 subst. (BOISTE : le han de saint Joseph). Onomat. Sur les interférences avec ahan, v. FEW t. 24, p. 243b, s.v. afannare. Fréq. abs. littér. : 182. Bbg. SAIN. Sources t. 2 1972 [1925], p. 61.

han ['ɑ̃] interj.
ÉTYM. V. 1307, interj. affirmative; onomatopée.
(1552, Rabelais). Onomatopée traduisant le cri sourd et profond d'un homme (bûcheron, scieur…) qui frappe ou pousse avec un violent effort, ou le soupir de qqn qui est délivré de quelque poids, de quelque peine.
1 (…) comme à un fendeur de bois fait grand soulagement, celui qui à chacun (chaque) coup près de lui crie : Han ! à haute voix (…)
Rabelais, le Quart Livre, XX.
2 Pasquier et Nicod le dérivent (le subst. ahan) de han, qui est le cri que font les charpentiers en fendant du bois.
Furetière, Dict., art. Ahan.
tableau Principales interjections.
N. m. (1834, Balzac). || Faire, pousser un han. || Un han caverneux, guttural. || « Le “han” naturel du bûcheron » (Alain).
3 Les boucles contenues étaient d'une telle finesse qu'elles devaient avoir été prises pendant la première enfance des deux filles. Lorsque le médaillon toucha sa poitrine, le vieillard fit un han prolongé qui annonçait une satisfaction effrayante à voir.
Balzac, le Père Goriot, Pl., t. II, p. 1078.
4 (…) le cri rauque, strident, doublé d'un autre cri, d'un « han ! » de casseur de pierres, ces deux cris montent ensemble, continuent à s'élever vers le plafond.
J.-M. G. Le Clézio, la Fièvre, p. 106.
HOM. An, en.
DÉR. Hanner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • han — han …   Dictionnaire des rimes

  • Han — steht für: Han (Staat) (韓 Hán), ein chinesischer Staat in der Zeit der streitenden Reiche Han Dynastie (漢 Hàn), eine chinesische Dynastie die Westliche Han Dynastie (206 v. Chr.–8 n. Chr.) die Östliche Han Dynastie (23–220) die Shu Han… …   Deutsch Wikipedia

  • Han — may refer to: China * Chinese (漢), an abbreviation or adjectival modifier for things Chinese. * Han Chinese (漢族 Hanzu , 漢人 Hanren ), the dominant majority ethnic group of China and overseas Chinese. * Chinese language (漢語 Hanyu ) or Chinese… …   Wikipedia

  • Han Wu di — Hàn Wǔdì (漢武帝) Familienname: Liú (劉) Vorname: Zhi (彘), später Che (徹) Großjährigkeitsname (Zi): Tong (通) Großjährigkeitsname (Hao) …   Deutsch Wikipedia

  • Han Mu Do ® — Han Mu Do Le Han Mu Do (coréen : La voie des arts martiaux coréens ) est un art martial de self défense. Le système a été créé par l historien en arts martiaux coréens le docteur KIMM He Young (également Grand Maître de Hapkido, Kuk Sul Won …   Wikipédia en Français

  • Han Bi-ya — (born 1958 in Seoul, South Korea) is a celebrated Korean travel writer, relief worker and refugee advocate. She has published a number of best selling travel books and now leads the Emergency Relief Team for World Vision Korea. Education Han Bi… …   Wikipedia

  • Han — Chinese are China’s majority ethnic group, consisting of 92 per cent of the mainland’s population. Regarded as descendants of the inhabitants of the Yellow River basin, they are traced to the earliest years of any identifiable Chinese culture, as …   Encyclopedia of Contemporary Chinese Culture

  • HAN YU — Homme politique, écrivain, poète, penseur, Han Yu joua un rôle important dans l’histoire de la littérature chinoise dans la dernière période de la dynastie des Tang (618 907). Son mouvement de réforme de la prose chinoise se présente comme un… …   Encyclopédie Universelle

  • Han Yu — (Han Yü) (768–824)    One of the better known poets of China’s Middle TANG DYNASTY, Han Yu was also a very important prose stylist who advocated a change from the prevailing “parallel prose” style of his day in favor of a more organic prose… …   Encyclopedia of medieval literature

  • Han’yō — Han Yōkai (japanisch 半妖怪, dt. „Halb Yōkai“), kurz auch: Han’yō (半妖) sind japanische Halbdämonen. Der Begriff „Han Yōkai“ wurde vom Manga und Romanautor Shigeru Mizuki eingeführt und populär gemacht, wobei er sich jedoch streng an die Vorgaben aus …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.